Accueil » Les informaticiens profitent des opportunités de carrière

Les informaticiens profitent des opportunités de carrière

par Salma
opportunités de carrière

L’essor de la numérisation provoqué par la pandémie crée de brillantes perspectives de carrière pour les spécialistes de l’informatique dans le monde entier. La majorité est à la recherche de nouveaux emplois, tandis que l’économie se plaint d’une pénurie de travailleurs qualifiés.  Avec des perspectives de carrière brillantes, de nombreux professionnels de l’informatique du monde entier sont à la recherche de nouveaux emplois et même dans les secteurs comme le betFIRST. Dans une enquête menée auprès de 9 864 informaticiens dans le monde par le Boston Consulting Group (BCG), près des trois quarts (73 %) ont déclaré qu’ils prévoyaient de chercher un nouvel emploi dans les deux à trois prochaines années.Le motif principal pour se tourner vers de nouvelles tâches est l’espoir de meilleures opportunités de carrière, comme l’ont répondu 63 % des participants.

Pénurie de travailleurs qualifiés en raison de la poussée de la numérisation

Ces opportunités se présentent parce que la pandémie de corona a déclenché une forte augmentation de la numérisation en raison des interdictions de contact, des verrouillages, du travail à domicile et du commerce en ligne, qui affectent les processus commerciaux de pratiquement tous les secteurs de l’économie.Selon une enquête du DIHK, plus d’une entreprise sur deux (51 %) en Allemagne signale actuellement qu’elle est au moins partiellement incapable de pourvoir les postes vacants à long terme. La pénurie de travailleurs qualifiés est encore une fois le plus grand risque commercial pour les entreprises, comme l’ont déclaré 59 % des personnes interrogées. La DIHK parle d’une “pénurie d’experts en informatique”.  Dans l’enquête du BCG, 648 personnes interrogées en Allemagne étaient des informaticiens, dont 79 % avaient l’idée de changer d’emploi.

Horaires flexibles souhaités

Le BCG a interrogé plus de 208 000 employés dans plus de 190 pays dans le cadre d’une enquête internationale en ligne et a été créé en coopération avec The Network, un réseau de portails d’emploi. Cependant, la période d’enquête à la fin de l’automne de l’année dernière remonte à loin.Les participants provenaient de nombreuses industries, pas seulement de l’industrie du logiciel. Des employés de l’industrie ou de la santé qui travaillent dans les métiers de l’informatique ont également été interrogés.Le désir d’horaires de travail flexibles et la possibilité de pouvoir travailler au moins une partie du temps à domicile sont également transnationaux : seuls 5 % souhaitaient passer toutes leurs heures de travail au bureau. Exactement un quart, en revanche, ne voulait pas du tout travailler, mais voulait seulement travailler à domicile.

Avantages du télétravail du point de vue de l’employeur

Distrait par les enfants ? Des heures de travail vertigineuses ? Productivité en baisse ? Aucun! Des études le montrent : le télétravail augmente la productivité et de nombreux employés travaillent plus longtemps et plus efficacement qu’au bureau. En réalité, la distraction au bureau, à domicile ou même dans le jardin est généralement moindre qu’au bureau à cause des collègues ou du téléphone qui sonne constamment et des e-mails entrants. Après une telle interruption, une personne a besoin en moyenne de 15 minutes pour pouvoir à nouveau se concentrer pleinement sur son travail réel.

Grâce à cette meilleure compatibilité de la famille et du travail , beaucoup de mères et de pères rentrent plus tôt du congé parental . Cela signifie de grandes économies de coûts pour l’employeur. Il peut aussi faire des économies en supprimant les bureaux et les équipements associés du fait de la décentralisation du travail. L’employé reste joignable à tout moment par conférence téléphonique et par e-mail. L’entreprise bénéficie également d’employés plus heureux, en meilleure santé et plus motivés grâce à un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Enfin, un autre avantage important entre en jeu : la réduction des temps d’arrêt pour cause de maladie. Quiconque se sent mal à l’aise travaille encore souvent avec un contrat de télétravail, mais ne viendrait pas au bureau avec le modèle en face à face. Cela réduit également le risque d’infection entre collègues. Que ce soit un avantage pour l’employé de travailler malade est une question ouverte. Pour l’employeur, c’est toujours le cas !

Facebook Comments

Postes connexes